Guide : préparer un départ en vacances pour ses fourmis.

Autre

Lecture rapide :

Lorsque l’on maintient des fourmis, le départ en vacances peut être à l’origine de nombreuses inquiétudes et de doutes. Nous allons donc essayer de vous résumer différentes astuces qui vous permettront de partir plus sereinement de votre domicile sans craindre de tuer vos fourmis durant vos vacances.
Afin de répondre correctement aux différentes problématiques dont un départ en vacances est à l’origine, ce guide va être découpé en trois parties : 

  • S’organiser pour préparer une absence
  • Gérer les problèmes de nourritures
  • Hydrater ses fourmis

Vous n’avez plus qu’à consulter la partie correspondante à votre situation ! 
PS : Si vous ne partez pas en vacances, n’hésitez pas à proposer à d’autres éleveurs de votre région de garder leurs fondations et colonies, un “ant-sitting” restera le meilleur moyen de partir sereinement et il permettra à d’autres éleveurs de découvrir de nouvelles espèces au sein de leur élevage !

 

Absence Courte :

Lorsque vous ne quittez vos fourmis que quelques jours, il suffira normalement de leur donner une bonne quantité de nourriture avant le départ. Cependant, si vous maintenez des fourmis strictement carnivores telles que les Ponerinae, il faudra demander à quelqu’un de venir chez vous pour leur donner des insectes avec une fréquence de nourrissage similaire à la vôtre  (cela est valable pour n’importe quelle durée d’absence hormis les absences très courtes de deux à trois jours maximum).

Il faudra également s’assurer que votre tube/vos abreuvoirs contiennent assez d’eau.
De même, si c’est la première fois que vous utilisez des abreuvoirs, il est fortement recommandé de tester à l’avance la réaction de vos colonies (elles peuvent s’y noyer ou mettre du substrat dans les arrivées d’eau). 

Absence de plus d’une (à deux) semaine(s) :

Si votre absence dure plus d’une semaine, il sera recommandé de demander à quelqu’un de passer nourrir vos fourmis (même si votre voisin sera peut-être dur à convaincre à l’idée de manipuler des grillons ou autres insectes) ! Soyez rassuré, la majorité des espèces ne nécessite pas un apport en insectes obligatoire pour une absence courte mais requiert néanmoins un apport en liquide sucré.

Il est également possible de préparer à l’avance du Bhaktar (gelée nutritive dont la recette se trouve plus bas dans ce guide) qu’il suffira de mettre au congélateur. La personne en charge de vos colonies n’aura qu’à sortir les portions préparées à l’avance et à les mettre dans l’ADC.
Il est également possible d’acheter des gelées nutritives imputrescibles, souvent vendues sous le nom de beetle jelly, qu’il suffira de déballer puis de placer dans l’ADC afin de substituer au Bhaktar.
Pour de petites colonies, une bonne portion de Bhaktar ou un morceau de gelée pourra amplement suffire pour leur permettre de passer une semaine sans intervention extérieure.

Cas particulier : les espèces granivores telles que les Messor sp. ne nécessitent pas d’apport en nourriture si leur réserve de graine est correctement achalandée, il leur faudra cependant de l’eau à profusion si vous souhaitez éviter l’hécatombe.

Absence longue (3 semaines et plus) :

Là, plus de solution miracle, il faudra impérativement qu’un de vos proches passe régulièrement (pour nourrir et remplir les abreuvoirs).
Vous pourrez également emmener vos fourmis avec vous si vous vous absentez plusieurs semaines (si ce ne sont pas des espèces trop sujettes au stress).

La majorité des espèces de fourmis est capable de survivre plusieurs jours voir quelques semaines sans nourriture. Cependant, les nourrir avant et pendant votre absence limitera d’éventuelles pertes.
Voici une recette de bhaktar, un aliment complet, à longue conservation et utilisé pour nourrir toutes les espèces de fourmis omnivores depuis bon nombre d’années.

Recette de Bhaktar et Whitcomb :
Les ingrédients sont les suivants :

– 5 grammes d’agar-agar
– environ 60 ml de miel à la gelée royale
– 1 œuf entier (jaune et blanc)
– 500 ml d’eau
– vitamines, pollen (dissous dans l’eau pendant une demi-heure au préalable)

 

 

Mettez le mélange dans un blender ou une casserole si vous avez un mixeur plongeant, mixez le tout afin que tous les composants soient bien mélangés ensuite versez le tout dans une casserole, faites chauffer jusqu’à ébullition tout en remuant, ensuite versez le tout dans des récipients aux proportions adaptées à la consommation du jour/semaine de vos fondations et colonies. Une fois la préparation froide, vous pourrez la conserver au congélateur ou au réfrigérateur pendant 3 semaines. Il ne reste plus qu’à servir.

Beetle jelly :
Les Beetle jelly sont également une bonne source de nourriture lors de longues absences, si personne ne peut s’occuper de vos fourmis. Celles conçues pour les scarabées japonais sont les plus optimisées car elles sèchent moins vite et sont plus complètes nutritivement parlant.

 

Il faudra également veiller à mettre de l’eau à disposition en quantité suffisante et en prévision d’éventuelles fortes chaleurs, le cas échéant. Cela peut se faire sous forme d’abreuvoirs ou de tubes uniquement prévus à cet escient. Pour éviter l’évaporation, il est également possible de donner de l’eau gélifiée à vos fourmis, une eau qui ne s’évapore pas.

Les systèmes d’humidification des nids doivent également être vérifiés afin de s’assurer que les fourmis disposent de l’humidité nécessaire pendant votre absence. Pour les systèmes qui ne peuvent retenir l’eau plus de quelques jours, des tubes de “fondation” suffisamment nombreux (donc avec réserve d’eau) seront placés dans ou connectés à l’adc, afin que la colonie y déménage le couvain si besoin.

En prévision d’une canicule ou d’une vague de chaleur, il est fortement conseillé d’ajouter un tube ou un abreuvoir rempli d’eau au sein de l’ADC, surtout si la démographie de la colonie est importante. En effet, si vos fourmis peuvent survivre à un manque de nourriture sur une courte période, une déshydratation ne pardonnera pas.

 

En conclusion, un départ en vacances doit se préparer bien en amont pour garantir un retour de séjour sans mauvaises surprises.
En plus des dispositions à prendre pour alimenter et abreuver vos fourmis, il est nécessaire de vérifier les installations (tube, tuyaux de liaison, bouchon, joints, anti-évasion, acarien, dépotoire) afin d’éviter une possible évasion ou catastrophe au sein de la colonie durant votre absence.
Si le chauffage n’est pas nécessaire, nous vous conseillons également de le couper, il en va de même pour l’éclairage.
Enfin, sachez que si un départ est souvent un moment stressant pour l’éleveur, le risque reste minime pour un séjour de durée “conventionnelle”, s’il est bien préparé.

Pixabay :
gamagapix
Christian_DuB
terrysagan
Alexas_Fotos 
EvgeniT

Expériences d’Alex, Ookami et One_Ants
Recette de Bhaktar de Whitcomb

Introduction

Lorsque l’on maintient des fourmis, le départ en vacances peut être à l’origine de nombreuses inquiétudes et de doutes. Nous allons donc essayer de vous résumer différentes astuces qui vous permettront de partir plus sereinement de votre domicile sans craindre de tuer vos fourmis durant vos vacances.
Afin de répondre correctement aux différentes problématiques dont un départ en vacances est à l’origine, ce guide va être découpé en trois parties : 

  • S’organiser pour préparer une absence
  • Gérer les problèmes de nourritures
  • Hydrater ses fourmis

Vous n’avez plus qu’à consulter la partie correspondante à votre situation ! 
PS : Si vous ne partez pas en vacances, n’hésitez pas à proposer à d’autres éleveurs de votre région de garder leurs fondations et colonies, un “ant-sitting” restera le meilleur moyen de partir sereinement et il permettra à d’autres éleveurs de découvrir de nouvelles espèces au sein de leur élevage !

Chapitre I : S'organiser pour préparer une absence

Absence Courte :

Lorsque vous ne quittez vos fourmis que quelques jours, il suffira normalement de leur donner une bonne quantité de nourriture avant le départ. Cependant, si vous maintenez des fourmis strictement carnivores telles que les Ponerinae, il faudra demander à quelqu’un de venir chez vous pour leur donner des insectes avec une fréquence de nourrissage similaire à la vôtre  (cela est valable pour n’importe quelle durée d’absence hormis les absences très courtes de deux à trois jours maximum).

Il faudra également s’assurer que votre tube/vos abreuvoirs contiennent assez d’eau.
De même, si c’est la première fois que vous utilisez des abreuvoirs, il est fortement recommandé de tester à l’avance la réaction de vos colonies (elles peuvent s’y noyer ou mettre du substrat dans les arrivées d’eau). 

Absence de plus d’une (à deux) semaine(s) :

Si votre absence dure plus d’une semaine, il sera recommandé de demander à quelqu’un de passer nourrir vos fourmis (même si votre voisin sera peut-être dur à convaincre à l’idée de manipuler des grillons ou autres insectes) ! Soyez rassuré, la majorité des espèces ne nécessite pas un apport en insectes obligatoire pour une absence courte mais requiert néanmoins un apport en liquide sucré.

Il est également possible de préparer à l’avance du Bhaktar (gelée nutritive dont la recette se trouve plus bas dans ce guide) qu’il suffira de mettre au congélateur. La personne en charge de vos colonies n’aura qu’à sortir les portions préparées à l’avance et à les mettre dans l’ADC.
Il est également possible d’acheter des gelées nutritives imputrescibles, souvent vendues sous le nom de beetle jelly, qu’il suffira de déballer puis de placer dans l’ADC afin de substituer au Bhaktar.
Pour de petites colonies, une bonne portion de Bhaktar ou un morceau de gelée pourra amplement suffire pour leur permettre de passer une semaine sans intervention extérieure.

Cas particulier : les espèces granivores telles que les Messor sp. ne nécessitent pas d’apport en nourriture si leur réserve de graine est correctement achalandée, il leur faudra cependant de l’eau à profusion si vous souhaitez éviter l’hécatombe.

Absence longue (3 semaines et plus) :

Là, plus de solution miracle, il faudra impérativement qu’un de vos proches passe régulièrement (pour nourrir et remplir les abreuvoirs).
Vous pourrez également emmener vos fourmis avec vous si vous vous absentez plusieurs semaines (si ce ne sont pas des espèces trop sujettes au stress).

Chapitre II : Gérer les problèmes de nourriture

La majorité des espèces de fourmis est capable de survivre plusieurs jours voir quelques semaines sans nourriture. Cependant, les nourrir avant et pendant votre absence limitera d’éventuelles pertes.
Voici une recette de bhaktar, un aliment complet, à longue conservation et utilisé pour nourrir toutes les espèces de fourmis omnivores depuis bon nombre d’années.

Recette de Bhaktar et Whitcomb :
Les ingrédients sont les suivants :

– 5 grammes d’agar-agar
– environ 60 ml de miel à la gelée royale
– 1 œuf entier (jaune et blanc)
– 500 ml d’eau
– vitamines, pollen (dissous dans l’eau pendant une demi-heure au préalable)

 

Mettez le mélange dans un blender ou une casserole si vous avez un mixeur plongeant, mixez le tout afin que tous les composants soient bien mélangés ensuite versez le tout dans une casserole, faites chauffer jusqu’à ébullition tout en remuant, ensuite versez le tout dans des récipients aux proportions adaptées à la consommation du jour/semaine de vos fondations et colonies. Une fois la préparation froide, vous pourrez la conserver au congélateur ou au réfrigérateur pendant 3 semaines. Il ne reste plus qu’à servir.

Beetle jelly :
Les Beetle jelly sont également une bonne source de nourriture lors de longues absences, si personne ne peut s’occuper de vos fourmis. Celles conçues pour les scarabées japonais sont les plus optimisées car elles sèchent moins vite et sont plus complètes nutritivement parlant.

Chapitre III : Hydrater ses fourmis

Il faudra également veiller à mettre de l’eau à disposition en quantité suffisante et en prévision d’éventuelles fortes chaleurs, le cas échéant. Cela peut se faire sous forme d’abreuvoirs ou de tubes uniquement prévus à cet escient. Pour éviter l’évaporation, il est également possible de donner de l’eau gélifiée à vos fourmis, une eau qui ne s’évapore pas.

Les systèmes d’humidification des nids doivent également être vérifiés afin de s’assurer que les fourmis disposent de l’humidité nécessaire pendant votre absence. Pour les systèmes qui ne peuvent retenir l’eau plus de quelques jours, des tubes de “fondation” suffisamment nombreux (donc avec réserve d’eau) seront placés dans ou connectés à l’adc, afin que la colonie y déménage le couvain si besoin.

En prévision d’une canicule ou d’une vague de chaleur, il est fortement conseillé d’ajouter un tube ou un abreuvoir rempli d’eau au sein de l’ADC, surtout si la démographie de la colonie est importante. En effet, si vos fourmis peuvent survivre à un manque de nourriture sur une courte période, une déshydratation ne pardonnera pas.

Conclusion

En conclusion, un départ en vacances doit se préparer bien en amont pour garantir un retour de séjour sans mauvaises surprises.
En plus des dispositions à prendre pour alimenter et abreuver vos fourmis, il est nécessaire de vérifier les installations (tube, tuyaux de liaison, bouchon, joints, anti-évasion, acarien, dépotoire) afin d’éviter une possible évasion ou catastrophe au sein de la colonie durant votre absence.
Si le chauffage n’est pas nécessaire, nous vous conseillons également de le couper, il en va de même pour l’éclairage.
Enfin, sachez que si un départ est souvent un moment stressant pour l’éleveur, le risque reste minime pour un séjour de durée “conventionnelle”, s’il est bien préparé.

Sources :

Pixabay :
gamagapix
Christian_DuB
terrysagan
Alexas_Fotos 
EvgeniT

Expériences d’Alex, Ookami et One_Ants
Recette de Bhaktar de Whitcomb

Laisser un commentaire